natur-action

natur-action

vendredi 29 juillet 2016

En plein été !

En pleine nidification
en plein été
sans aucune justification...
Pour le plaisir ?
Pour cet hiver ?
Cela se passe près de l'université de Gavy





Incivilités cet été (encore ) !

COMMUNIQUE de NATUR-ACTION 


Notre association reste toujours vigilante sur le sentier côtier et la bande littorale. L'année dernière, nous vous avions déjà sollicités sur le même sujet à la même période (nombreux articles de presse)

Nous constatons des traces de feux sur les plages ainsi que de nombreux déchets :bouteilles, canettes, papiers, emballages,traces de barbecues. Il faut s'estimer heureux quand les bouteilles de verre ne sont pas fracassées sur les rochers et les morceaux dispersés dans le sable.
Les feux sont alimentés par des végétaux qui ont été arrachés ou coupés sur place alors que nous sommes en Espaces Boisés Classés (EBC) au plan local de l'Urbanisme (PLU) mais aussi par des poteaux de bois soutenant les fils de fer mis pour la protection de la falaise.

Ganivelles près de Ker Loupiots
-Protection pour la repousse des prunelliers à la demande de Natur-Action
-Enlevées en 2 temps et brûlées sur la plage de Bellefontaine.

Ker Loupiots :
Végétaux cassés (Plaque métallique dangereuse près de l'escalier)

Bellefontaine- sentier : Mise en DANGER en haut de falaise
Fils de fer coupés – Poteaux enlevés et brûlés sur la plage
Il n'y a plus aucune protection physique- danger de chute de plusieurs mètres.
Cette plage est un des principaux lieux de feux et de déchets en tous genres

Rocher du Lion
Barrière métallique enlevée et jetée dans les branchages (3e fois de l'année)
Chêne-vert scié en crête de falaise et jeté sur la plage.

Bonne-Anse
Feux alimentés par des végétaux (fusains) arrachés au sentier
Belvédère de Bonne-Anse :
Câbles enlevés et poteaux métalliques descellés .
Risque de chute sur les empierrements

Notre association ne peut tolérer toutes ces incivilités portant atteinte à la qualité de notre environnement et à la sécurité.

mercredi 29 juin 2016

Tous et toutes à NDDL

présence  d'un stand Natur-action

venez nombreux nous rencontrer !!


L'équipe de natur-action

mardi 10 mai 2016

Parc éolien



Parc  EOLIEN
Le projet se précise, la plupart des associations de protection de l'environnement ont accepté le massacre de la plage de La Courance par le passage de 2 câbles à très haute tension sous les pieds des vacanciers et des utilisateurs de la plage...
Seule Natur-Action s'est clairement positionnée contre ce choix, notre association ayant fait des propositions concrètes et réalistes d'alternatives au tracé retenu...

Il est important de se retrouver tous ensemble, afin de débattre autour d'un projet qui aura des conséquences très importantes tant écologiques qu’économiques.
Nous invitons tous les acteurs du projet mais aussi tous ceux qui se sont prononcés lors de l'enquête publique, et tous ceux qui veulent juste venir s'informer, à venir confronter leurs idées.
Les porteurs du projet et les collectivités territoriales ne nous ont pas tout dit et se sont permis d'affirmer des contre vérités.

Rassemblement SAMEDI 21 MAI 2016 à 16h sur le parking de la plage de La Courance
Natur-Action se félicite de l’avis rendu le 6 mai dernier par l’Autorité Environnementale, remettant en cause le bien fondé du parking « nord » de la gare de St-Nazaire.

Notre association a toujours contesté la nécessité de ce parking construit en lieu et place d’une zone humide, alors que d’autres alternatives étaient possibles, comme le relève aujourd’hui l’Autorité Environnementale.

Nous avons dès 2011, alerté les nazairiens sur ce projet de parking.

Dès le début, nous avons eu un doute sur la réalisation correspondant à la demande déposée: à savoir un parking « vert et bleu » (sic) avec de larges passages naturels pour laisser les écoulements s’exprimer. 
Sous prétexte que les travaux de passerelle pour relier la gare ne sont pas encore effectués, le parking n’a jamais été réalisé selon les autorisations reçues. Pire, il ne s’agit aujourd’hui que d’un dépôt de gravats ayant eu pour conséquence de combler la zone humide sur laquelle il a pris place.

De même que les compensations, reléguées sur un terrain vague sous une ligne à haute tension derrière le magasin « boulanger », nous semblent largement insuffisantes.

Rappelons qu’à l’époque, les conclusions de l’enquête publiques ont été défavorables pour la seconde partie du dossier: la réalisation de tours de bureaux entre le dit parking et « Quick ».

Aujourd’hui, l’avis de l’Autorité Environnementale rejoint les points que nous contestions en 2011, que ce soit à travers la presse ou lors de l’enquête publique. Tout le monde a été mis devant le fait accompli, et l’ancienne municipalité a entrepris les travaux dans l’urgence malgré des recours!

Les zones humides disparaissent dramatiquement de nos territoires, le réchauffement n’est plus une « lubie » d’écolos, les températures moyennes de la planète battent des records historiques mois après mois. Certains veulent encore un aéroport au détriment de milliers d’hectares de nature, d’autres ressortent du chapeau un projet de pont entre St-Nazaire et Nantes (destruction de zones humides à prévoir)…

Ce parking pouvait se faire en sous-terrain à la place de la friche « Elf » ou de l’autre côté de la route. Comble du cynisme, en rasant cette zone humide, on nous a imposé une moquette en plastique en lieu et place de véritables espaces verts (entre le pont de la Matte et le rond-point).

Nous demandons à ce que les conclusions de l’Autorité Environnementale soient prises en compte et intégrées à la révision du PLU. Nous demandons également à la nouvelle municipalité de remplacer les pelouses en plastique par de véritables espaces verts naturels.